Terres…

Vous

Merci des commentaires que vous pourriez faire sur mes textes.

Je pense n’y répondre jamais, parce que je parle déjà trop ; et que, lorsqu’ils (ces commentaires) sont doux, je ne sais que dire.

A part cela, donc, merci.

%d blogueurs aiment cette page :