Terres…

Immobiles (15)

Posted in Dépliement, Prose, Works in progress by dbourrion on 8 juillet 2009

Et dans le haut silence la trace effacée de nous tous ce bref sillon cette saignée à même la terre cette coupure que nous faisions ou nous ou d’autres nos pères nos frères sur le ventre le dos de la colline patiemment très lentement à pas de bœufs à pas d’humains à pas de riens sous le soleil voilé de nos sueurs coulées depuis nos fronts sur chaque motte chaque caillou chacune des bornes qui du monde clos marquaient limites les nôtres celles des autres dans la lutte fraternelle la lutte mortelle que nous menions les uns les autres aux uns aux autres depuis le temps depuis le premier jour le premier jour du temps depuis avant sans doute depuis le premier mot la première esquisse de nous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :