Terres…

Immobiles (10)

Posted in Dépliement, Prose, Works in progress by dbourrion on 4 juin 2009

Cent pies et dessous l’arbre vigie, toute ma vie et là-bas attablés les rires et les sourires et comme une fête se déroulant et tout autour de la table les chants les roucoulements une danse sur l’herbe et les verres qui chantent et nos jours qui passent et blanches robes blanches et à l’écorce gravés initiales muettes et plus là-bas encore les enfants qui déroulent autant de légendes que possible et plus là-bas encore le roc de mon refuge et plus là-bas encore ce qui retient la terre et plus là-bas encore plus rien vraiment plus rien comme nous rions de nous de tout et moi vous regardant et ne vivant jamais que dans votre présence un geste inattendu ce qui me lie à moi et m’éloigne de vous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :