Terres…

Immobiles (6)

Posted in Dépliement, Prose, Works in progress by dbourrion on 3 mai 2009

Et là tu croises des hommes immobiles assis dans leurs voitures on aurait dit des morts croire qu’ils l’étaient si par moments quelque chose un mouvement un frémissement n’avait levé le doute levé l’angoisse ils vivaient bien vivaient encore dire « bien » était peut-être aller un peu vite en besogne parce que pour passer tout le jour assis dans une voiture assis dans sa voiture quand même tout ne devait pas briller là dans les maisons devant lesquelles ils attendaient assis dans leur voiture garée sur la petite pente qui menait à chaque fois à la même maison la même vie les mêmes meubles le même silence même bruyant le même silence de mort qu’ils fuyaient peut-être en s’isolant dans cette boîte cette nasse d’acier enfin au moins là protégés des autres et d’eux ils pouvaient appuyer sur les boutons les touches allumer la radio et puis se dire à entendre les voix qu’ailleurs quelqu’un vivait.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :