Terres…

Minuit (3)

Posted in Prose, Works in progress by dbourrion on 26 décembre 2008

Juste devant moi il y avait cette femme cette mère jeune qui portait jambes superbes et une petite fille il m’a semblé entendre Louise son prénom était Louise Louise avait des cheveux magnifiques une sorte de vapeur elle a baillé durant tout cet office et puis m’a donné ses sourires un vieillard est passé droit comme un « i » une tête d’officier j’imaginais qu’il avait sans doute dessus ses mains du sang ennemi mais quel ennemi et pour quelle cause devant le rite se dépliait tel qu’en lui-même une pièce ridicule j’avais de plus en plus de mal à ne pas me sauver cachée dans un recoin une femme photographiait je ne savais qui j’ai compris à force de contorsions qu’elle mitraillait le chef de choeur mais pourquoi donc mais pourquoi donc qui faisait de grands gestes largement ridicules en dirigeant un choeur invisible et discret lui seul semblait y croire je me suis dit qu’une fausse note pourrait mettre un peu de rires par ici mais personne ne semblait savoir rire personne ne semblait savoir il y avait beaucoup de bleu dans les chemises les chemisiers tout ça bien sage pourquoi rester peut-être par solidarité avec le crucifié qui sur sa croix devait se dire mais que font-ils qu’ont-ils fait de ma parole ma subversive parole au moins j’espère que le vin sera bon.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :