Terres…

Bibliothèque (2)

Posted in Prose, Works in progress by dbourrion on 10 octobre 2008

Assis à ras de terre et regardant la moquette rouge saignant à perte de vue et là-dessus marchant des lecteurs aveugles et muets j’attendais quoi une vie un sens comme une envie qui n’advenait même plus juste à côté mon âme dormait du sommeil lourd des machines et moi guettant le monde par le mur haut de vitres je voyais les hautes tours de bronze gavées de livres de paroles de mots toutes ces phrases qui m’écrasaient qui était vide d’elles ou de moi (?) bizarrement le métal des plafonds semblait de cuir et j’ai compris que tout cela était le ventre d’un animal.

Assis toujours, j’ai décidé de n’esquisser plus un mouvement en espérant que tout ce poids en dedans moi finirait par m’oublier là finirait par lâcher sa proie m’abandonnerait dessus la terre-mère au lieu de me tirer dessous pour m’y ronger avec toute la patience de qui est éternel.

Il y a eu dans le ciel bleu qui se glissait entre les tours des oiseaux noirs quelques nuages dont j’ai rêvé sans doute le blanc et puis ma vie en palimpseste et puis plus rien heureusement – il était temps que cela cesse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :