Terres…

Trémières

Posted in Prose, Works in progress by dbourrion on 11 juillet 2008

Nos mots ne servent à rien. Nos mots sont de petites bêtes mortes que nous jetons vers l’eau claire du ciel, et qui retombent sans y laisser la moindre trace, le moindre écho.

Je pense à cela à chaque fois que les trémières partent encordées à l’assaut du silence.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :